Cet été, au studio, nous avons accueilli pour la première fois un studio photo packshot.
Pour nos expériences en réalité virtuelle, nous sommes souvent amenés à passer par la production photogrammétrique. En effet, la photogrammétrie permet de reconstruire en 3D des objets ou décors à partir de photographies numériques ; avec un rendu photoréaliste sans passer par une modélisation from scratch de l’objet à reproduire.

Grâce à un partenariat avec la société PackshotCreator, nous avons pu, cette fois, faire notre photogrammétrie rapidement et facilement « à la maison ». Et voici la nouvelle arrivante :

Nous avions besoin de modéliser en 3D des éléments d’une taille relativement petite et ce studio photo compact a donc été la solution idéale à installer dans nos locaux pour quelques semaines.
Fournie avec un logiciel très simple d’utilisation qui gère tous les paramètres des prises de vue et synchronise l’appareil photo avec le plateau tournant, cette petite merveille nous a permis d’accélérer et d’améliorer le processus de modélisation 3D et de s’épargner quelques étapes de production.
En effet, la luminosité et les contrastes sont directement retouchables via le logiciel intégré. Le traitement est déjà appliqué à l’enregistrement des photos, évitant l’utilisation d’un logiciel tiers de retouche photo.

Ainsi, nos textures ont un éclairage homogène, sans ombres, tous les détails fins sont capturés, et on goûterait bien ce petit cookie :

Ceci n’est pas un cookie. Modélisation 3D d’un cookie via la PackshotStart+

L’atout majeur pour la photogrammétrie est certainement de pouvoir bénéficier d’un éclairage homogène et bien contrôlé, dans nos locaux.

Bref, on recommande l’utilisation d’une PackshotStart+ pour la modélisation d’assets 3D photoréalistes : la qualité de nos rendus est supérieure et le process de production plus rapide.

Modélisation 3D d’un asset destiné à un environnement en VR via la PackshotStart+