Aujourd’hui est un jour spécial pour BackLight. Cela fait 5 ans jour pour jour que Birdy King Land se retrouve sur l’Oculus Share, en libre accès pour les heureux détenteurs de DK2.
5 ans jour pour jour. Et quel chemin !

L'Art, invité à prendre sa place dans une réalité virtuelle seulement naissante

Birdy a été pour nous l’occasion de démontrer que la réalité virtuelle, encore émergente à l’époque, pouvait être autre chose qu’une démo technique. En nous appuyant sur notre passé de studio d’animation, nous avons décidé de créer une expérience avec une direction artistique et une couche narrative fortes.

Nous avons opté pour une expérience passive, plus qu’appropriée, à l’époque de l’Oculus Rift DK1. Et nous avons choisi les montagnes russes, la forme la plus divertissante de VR pour cette production auto-financée !
C’est la genèse de Birdy King Land.

Birdy King Land
Birdy King Land

Un succès immédiat

L’expérience est rapidement passée au top 3 des téléchargements sur les magasins VR de l’époque. Il y avait d’innombrables tests par des youtubers, y compris le célèbre PewDiePie ! Des millions de vues accumulées à l’époque, mais toujours et toujours le même problème : la VR ne se comprend que si on en fait l’expérience !

Birdy King Land

Perte de "VRginity" *

De nombreux “early-adopters”, dans leur mission “d’évangélisation VR”, nous ont contactés à l’époque, et du monde entier, pour nous demander s’ils pouvaient utiliser Birdy comme contenu pour introduire la VR. Notre première forme de reconnaissance. Nous avons eu l’honneur et le plaisir de répondre OUI à ces demandes !
Birdy a été notre fleuron lors de nombreux événements, des salons professionnels jusqu’aux événements privés. Avec lui, nous avions déjà fait pas mal de chemin afin de démocratiser la Réalité Virtuelle (un chemin qui n’est pas encore fini !).

Premiers pas dans l'hyper-réalité

C’est également grâce à Birdy que nous avons expérimenté la 4D pour la première fois. Parce que oui, Birdy est un roller coaster… qui a été joué attaché et assis ! Le public a adoré, mais en découvrant la réalité virtuelle, ils ont également découvert le mal des transports…
On a estimé que 10% des personnes souffraient du mal des transports avec la version assise de Birdy.


Nous nous sommes donc rapidement intéressés aux techniques dites 4D, stimulant des sens supplémentaires à la vision pour limiter cette cinétose. Birdy s’est rapidement retrouvé sur un appareil portable composé d’un siège vibrant et d’une turbine à air :

Birdy King Land VR

Le résultat ? Un mal des transports qui passe de 10% à 1% !
Notre amour pour la 4D, l’hyper réalité et les installations poly-sensorielles est né. Un virage vers un traitement «divertissant» de la réalité virtuelle a commencé en 2015, lorsque, grâce à Birdy, nous avons signé notre tout premier contrat de licence international avec StereoLife. L’année suivante, c’est en Corée que nous avons signé un nouveau partenariat avec Golfzon.

Birdy King Land VR

Depuis, nous nous sommes rapprochés de fabricants tels que DBOX et avons produit de nombreuses roller-coasters, pour le divertissement mais aussi pour les marques.

Les resultats ? Le mal des transports passant de 1% à 0,5% !

Des milliers de personnes ont expérimenté Birdy de 2015 à 2019, de Vivatech à Laval Virtual :

Investissement long-terme en VR : la qualité avant tout !

Depuis lors, notre catalogue d’installations de divertissement s’est élargi, avec ECLIPSE, TOYLAND et Icecube Protocol. Toutes ces expériences ont été acclamées par la critique.
A ce jour, Eclipse est la seule expérience LBVR (Location Based VR / VR experiences dédiée aux lieux de divertissement) à avoir été sélectionnée dans des festivals prestigieux comme La Mostra à Venise ou SXSW.

S’il fallait garder une info essentielle à ce témoignage, c’est l’importance de la qualité du contenu produit en VR.

5 ans, et Birdy est toujours largement diffusé !

Vous le trouverez dans les parcs à thèmes Vivelands VR en Asie par exemple, ou au HALL OF GAMERS de Nancy (France), notre dernière installation **.
Les gens craignent une forte obsolescence dans le divertissement alors que Birdy est un exemple parfait qu’un contenu bien pensé et bien produit peut avoir une longue durée de vie. Il suffit de se donner les moyens (je sais… le financement… même aujourd’hui, l’étape la plus difficile du processus de création immersive).

Birdy King Land

5 ans déjà, et la première étape sur un chemin plein de découvertes passionnantes sur l’immersion !
Un chemin qui a conduit BackLight à figurer parmi les studios les plus reconnus en matière d’immersion.
Et ce n’est qu’un début ! Comptez sur nous pour faire partie de ceux qui écriront l’histoire de la VR en 2020. En attendant, bonne fêtes de fin d’année !

 

* Copyright Michel Reilhac

** Birdy est également largement piraté par les fabricants de sièges bas de gamme…