BackLight annonce la sortie d’OZ Experience, le plus grand catalogue d’expériences en hyper réalité dédié au marché LBVR. 

DECEMBRE 2020 – Avec le lancement de sa nouvelle offre OZ EXPERIENCE, BackLight tente de propulser ses licences maisons et son positionnement sur le marché des salles de divertissement. 

Pour la première fois, BackLight créé une marque distincte, nommée OZ EXPERIENCE pour réunir son catalogue d’expériences. Le studio, spécialisé dans la création d’immersion avait l’habitude jusque là de présenter son travail pour les marques (activité historique) et ses expériences de divertissement ensemble. Désormais, OZ Experience se focalise sur les licences de divertissement et la promotion d’un savoir-faire, reflétant les créations du studio.

“Nous sommes sur le marché de la VR depuis 2014 (et nous faisons de la réalité augmentée depuis 2010), nous avons produit plus de 70 projets XR sur les 6 dernières années. Nous connaissons si bien le sujet maintenant que nous savons comment faire une bonne expérience immersive. Ce genre d’expériences qui fait dire au spectateur “Ahh ok, c’est donc ça, la VR”. C’est un atout que nous souhaitions apporter au divertissement VR en général.”

explique Frédéric Lecompe, co-fondateur de BackLight.

Hyper Réalité & marché LBE : là où le virtuel devient réel, pour de vrai. 

L’hyper-réalité (la VR à laquelle on ajoute des sensations physiques telles que les vibrations au sol, les sensations de chaud ou froid, l’odorama, le vent…) et l’interaction sont citées comme les clés et points communs de toutes les expériences inclues dans OZ Experience. Elles contribuent à flouter les frontières entre le réel et le virtuel, et donc à accentuer l’immersion. Alors que la réalité virtuelle devient plus grand public, le catalogue OZ Experience pousse les limites de l’immersion en offrant des expériences qui se vivent.
“Oubliez tout ce que vous savez de la réalité virtuelle” : OZ Experience se distingue des autres expériences VR en proposant des expériences sans fil, collaboratives, hautement immersives, avec des avatars complets et qui conviennent à tous les publics… bien loin des jeux bas de gamme et des répétitifs jeux de shooting de zombies.

Un marché du divertissement particulièrement affecté par la crise de la COVID mais le marché du divertissement VR a toujours besoin d’un model. 

La crise sanitaire a beaucoup touché le marché du divertissement “indoor”, en fermant les portes de ses centres. Mais BackLight a continué d’investir dans l’immersion et tient bon grâce aux projets non annulés ou reportés pendant le confinement. De nouveaux marchés comme la production virtuelle ont immergé pendant la crise de la COVID et ont su présenter au studio l’opportunité de se diversifier et d’embarquer sur ces nouveaux marchés. En parallèle, BackLight continue de développer son offre LBVR, en croyant qu’OZ Experience pourrait être un modèle pour le marché LBE VR. Le modèle proposé par le studio français en tout cas.

“Les installations VR qui dominent le marché du divertissement aujourd’hui, les plus réussies, sont des installations simples, filaires, multijoueurs ou solo. Cela fait sens parce que la majeure partie du marché est constituée de FEC, de pistes de bowlings ou de parcs de trampolines et ils recherchent des solutions simples ne nécessitant pas de personnel (ou peu) pour fonctionner.
A mon avis, ces deux exigences sont malheureusement en contradiction avec ce que la technologue d’aujourd’hui permet et exige pour pouvoir fournir une bonne expérience en réalité virtuelle. 
Regardons les choses en face, une bonne expérience de divertissement en réalité virtuelle est complexe. Cela va de pair. Et complexe signifie un personnel dévoué. C’est un modèle qui ne correspond pas aux attentes du marché du divertissement traditionnel.”

insiste Frederic Lecompte.

“Open horizons” : ouvrir les horizons du divertissement en réalité virtuelle. 

Le divertissement en réalité virtuelle, comme au début des années 90, pourrait être perçu comme voué à disparaître à cause des récentes fermetures (Imax, The Void, etc.) Pourtant, Frédéric Lecompte pense que le modèle des lieux de divertissement VR «pure player» est à trouver et veut définitivement ouvrir la voie et préparer le terrain pour la réalité virtuelle LBE.
OZ EXPERIENCE est présentée comme le reflet de la vision de BackLight pour le divertissement immersif et pour le marché indoor de la réalité virtuelle.

«Nous sommes l’un de ces protagonistes, aux côtés de nos partenaires comme Illucity ou Koezio, et même de la chorégraphe Blanca Li avec qui nous lançons une ambitieuse expérience de performance en direct en réalité virtuelle appelée Le Bal de Paris de Blanca Li, qui agit pour que le marché LBVR puisse trouver son chemin »,

conclut Frédéric Lecompte.

Site internet OZ EXPERIENCE: https://oz-xp.co  
Social networks : facebook / twitter / instagram

Contact:
Elodie Maizeray
Responsable communication
elodiem@backlight.fr

A propos BackLight

Fondé en 2008 et spécialiste de la Réalité Virtuelle depuis 2014, BackLight est devenu le spécialiste français incontesté de l’Hyper Réalité. D’abord pour les marques et la publicité, puis pour le divertissement dès 2017.  Le studio parisien décide donc de créer fin 2020 une marque dédiée à la promotion et la commercialisation de ses licences, OZ EXPERIENCE.